Les divinités dites abstraites chez les pères de l’Église, une méconnaissance volontaire du polythéisme ?

Main Article Content

John Scheid

Keywords

Abstract





Les pères de l’Église utilisent les assimilations philosophiques de listes de divinités romaines pour prouver que les Romains considéraient que derrière la pluralité des dieux existait en fait une divinité unique. Or ils n’évoquent pas du tout des procédures qui étaient encore vivantes dans le culte d’État du milieu du IIIe s. ap. J.-C. Ces listes divines étaient des dispositifs rituels pour souligner et renforcer l’action divine, et non un moyen pour représenter l’unicité du divin. C’était tout le contraire, et l’on peut se demander si cette méconnaissance est volontaire.


The Church fathers use philosophical assimilations in lists of Roman deities to prove that the Romans actually considered that behind the plurality of the gods existed a unique god. However, they do not mention at all the procedures that were still alive in the State cult of the mid-3rd century AD. These divine lists were ritual devices for emphasizing and strengthening divine action, not a means to represent the uniqueness of the divine. It was quite the opposite, and one wonders if this error is voluntary.





Downloads

Download data is not yet available.
Abstract 10 | PDF Downloads 0